Quel est votre capital relation?

Leadership inspirant | 0 commentaires | par Gérard Ruelland

Un PDG que j’apprécie beaucoup m’a dit, il y a plusieurs années, que sa plus grande satisfaction, c’était lorsque les gens qui travaillaient dans son entreprise se développaient individuellement, qu’ils devenaient des individus meilleurs au contact quotidien de l’organisation. Voilà un dirigeant qu’on peut qualifier de leader. Car une des caractéristiques clés d’un leader est de pousser et d’encourager les gens à devenir tout ce qu’ils sont capables de devenir. Mais comment faire?

Être au service des gens

Tous les auteurs ne s’entendent pas sur le sens du mot « autorité ». Voici celle que je préfère : l’autorité est une compétence qui permet d’influencer les gens et de les amener à faire volontairement ce qu’on souhaiterait qu’ils fassent. Il est clair que le rôle du leader ne consiste pas à régner sur les gens du niveau hiérarchique inférieur. Son véritable rôle est de se mettre au service de ceux dont il a la responsabilité. J’entends déjà des dirigeants pousser les hauts cris en disant « je ne suis pas un serviteur, je suis un patron ».

Que signifie « être au service des gens? » Ce comportement se traduit par la capacité du leader à déterminer et à satisfaire les besoins légitimes des gens qu’il supervise, ce qui est différent de tenter de combler leurs désirs. Des besoins légitimes, ce sont des besoins justifiés. Par exemple, l’intégrité physique, un salaire équitable, le respect de la personne, le besoin d’informations et de communication, faire partie d’un groupe sain, etc., Supposons que vous demandez à une secrétaire de taper sur son clavier toute la journée. Lorsqu’elle vous demande une chaise confortable et ergonomique,  c’est un besoin légitime. Obtenir d’être respecté à l’intérieur de son équipe de travail est aussi un besoin légitime. En satisfaisant les besoins légitimes, le leader acquiert de l’influence et ses compétences sont alors de plus en plus recherchées. En résumé, le leadership s’exerce en utilisant la compétence appelée autorité (i.e. capacité d’influencer), et l’autorité se développe en se mettant au service des gens que l’on dirige.

Votre capital relation

Un leader devrait accumuler du capital relation (CR). Cela signifie qu’il aura plus de points au crédit qu’au débit en matière de relation avec les gens dans l’organisation. Quand il aura des décisions difficiles à prendre impliquant des individus, il profitera de son capital de sympathie accumulé pour maintenir son leadership. Vous n’avez pas droit à une marge de crédit dans la banque des relations. Voici comment faire fructifier votre CR :

  • Montrez-vous digne de confiance.
  • Accorder aux gens de l’appréciation et de la reconnaissance.
  • Tenez toujours parole.
  • Soyez à l’écoute.

Avant toute chose, vous devez CHOISIR d’aligner vos actions sur vos intentions. Et choisir est un acte de volonté. La volonté, c’est la première étape, et elle est incontournable.

Note : Les concepts proposés dans ce texte sont inspirés du volume LE SERVITEUR écrit par James C. Hunter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>