« Ne m’apportez pas des problèmes, apportez-moi des solutions » Un mythe du management à combattre

Entreprise stratégique | 0 commentaires | par Gérard Ruelland

Selon Frances Frei, professeur de management au Harvard Business School, le fait de dire: « Ne m’apportez pas des problèmes, apportez-moi des solutions » est une des choses les plus contreproductives qu’un manager peut dire. Oui, il faut encourager les employés à régler des problèmes, mais pas avec ce message. Pourquoi?

Parce que les gens qui travaillent dans une entreprise ne savent pas toujours comment solutionner les problèmes qu’ils constatent. Alors, quand on leur dit de ne pas apporter des problèmes mais des solutions, c’est comme si on leur disait : « Parmi les problèmes que vous identifiez, parlez-moi seulement de ceux dont vous avez la solution ».

L’identification de problèmes peut être une affaire individuelle, mais la recherche de solutions efficaces, surtout quand le problème est complexe, doit souvent se faire en équipe. Alors, si vos employés pensent qu’ils peuvent vous parler uniquement des problèmes qu’ils peuvent résoudre, vous perdez d’excellentes opportunités d’améliorer votre organisation.

À première vue, ce leitmotiv « Ne m’apportez pas des problèmes, apportez-moi des solutions » laisse croire qu’il favorise la mobilisation, car le manager semble dire : « Allez, vous êtes intelligents, vous êtes capables de régler les problèmes et je vous fais confiance ». Et je ne doute aucunement de la bonne foi du manager quand il tient ce discours. Mais est-ce vraiment un bon conseil?

On doit promouvoir une autre manière de penser. Il faut développer une culture où le fait de signaler des problèmes, même si on n’a pas la solution, est non seulement permis, mais valorisé. Les compagnies qui mettent une emphase permanente sur l’amélioration de la performance considèrent que les problèmes constituent des opportunités de devenir meilleur.

Il faut tenter de créer dans l’entreprise une culture de responsabilisation qui ne limite pas la reconnaissance à ceux qui apportent à la fois le problème et la solution. Évidemment qu’on veut récompenser la créativité dans la résolution de problèmes. Mais cela inclut ceux qui ne font qu’allumer les lumières sur un problème, qu’il soit petit ou gros. Car cette personne fait autant partie de la solution que celui qui règle le problème.

Vous ne pouvez pas améliorer la performance si vous ne solutionnez pas les problèmes, mais vous ne pouvez pas non plus les résoudre si vous ne pouvez pas les identifier.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>