LES EMPLOYÉS VEULENT SAVOIR CE QU’ON ATTEND D’EUX

Entreprise stratégique | 0 commentaires | par Gérard Ruelland

Dans un autre texte, nous avons démontré pourquoi il fallait impliquer vos ressources humaines dans votre stratégie d’affaires. Le facteur humain constitue la clé maîtresse pour réussir les changements que devront opérer les organisations dans le futur afin de faire face efficacement à l’évolution ultrarapide de l’environnement.

Comme dans n’importe lequel autre domaine de la vie, la volonté s’avère la condition de départ de tout changement. Vous souhaitez que vos employés s’impliquent, qu’ils soient davantage compétents, motivés, autonomes et responsables. Les dirigeants, les leaders de l’organisation se doivent de démontrer une volonté très nette de prioriser le capital humain, de le développer, de l’intégrer dans leur projet d’entreprise, de l’adapter aux nouvelles réalités. Pas de volonté, pas de changement.

Mais la volonté ne suffit pas.

Vous voulez perdre du poids, c’est bien. Mais ça fait des mois que vous poursuivez cet objectif et vous n’avez pas encore perdu un kilo. Avec la volonté, il doit y avoir les moyens. Quoi faire et comment faire pour atteindre l’objectif? Le principe est le même au niveau de l’organisation. Vous vous êtes fixés des objectifs ambitieux pour que vos ressources humaines deviennent la principale valeur ajoutée de votre entreprise, alors vous avez besoin de stratégies. Quelqu’un a dit : La stratégie se met en oeuvre via les hommes.

À mon avis, la première et la meilleure stratégie à mettre en oeuvre pour inciter les employés à s’impliquer et à partager les objectifs de l’organisation, c’est la communication. Comme je l’ai mentionné souvent dans mes séminaires, on n’a pas besoin de diagnostic sophistiqué pour affirmer que la communication constitue le problème numéro un de la majorité des organisations. Les gens veulent savoir ce qu’on attend d’eux. Presque tous les employés que j’ai côtoyés dans les entreprises au cours des trois dernières décennies désiraient obtenir des réponses aux questions suivantes :

  1. Quels sont les objectifs à court et à moyen terme?
  2. Quels sont les projets en cours?
  3. Qu’est-ce qui fonctionne bien et dont on peut être fier?
  4. Qu’est-ce qu’il faudrait améliorer pour que ça aille mieux?
  5. Quels sont les changements qui s’en viennent?
  6. Qu’est-ce que ça va nous demander comme effort, nous, les employés?

Ce n’est pas en plaçant chaque mois ou chaque trimestre la photo et le discours du président sur la première page du journal d’entreprise que l’on va répondre adéquatement à ces questions. Il faut parler régulièrement aux employés, les rencontrer, leur expliquer, leur dire la vérité, leur permettre de poser des questions, les inciter à donner leur opinion. Est-ce si compliqué? Vous connaissez le phénomène des rumeurs. La nature a horreur du vide. Quand l’information ne vient pas par des canaux officiels, elle arrive par les « savais-tu que.., j’ai entendu dire que…, il paraît que… ». Les rumeurs courent vite et déforment complètement la réalité. Un système de communication structuré et efficace prévient l’apparition d’un tel phénomène.

Voilà le premier pilier à mettre en place pour commencer à impliquer vos employés dans la stratégie de l’entreprise. Dans un autre texte,  nous avons parlé de la puce « business » à implanter dans la tête des ressources humaines. Mais avant tout, il faut injecter la puce « communication » dans la tête des leaders. Après, on pourra travailler à intégrer les employés à la stratégie organisationnelle.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>