Le paradoxe du leadership

Leadership inspirant | 0 commentaires | par Gérard Ruelland

On attend des leaders qu’ils soient cohérents dans leur prise de décision, qu’ils gardent toujours le cap sur leurs objectifs et que la culture organisationnelle soit alignée avec les buts qu’ils poursuivent. Le problème est qu’ils font constamment face à de multiples demandes provenant aussi bien des employés, des clients, des fournisseurs, des concurrents ou simplement de l’environnement changeant, et ces demandes sont souvent CONTRADICTOIRES. C’est ce qu’une analyse du Harvard Business Review de mai 2016 appelle «les paradoxes du leadership». Ces paradoxes constituent des dilemmes impossibles à résoudre et créent des tensions importantes à l’intérieur de l’organisation.

Selon les auteurs de cette analyse, ces tensions sont de trois ordres:

  1. Les besoins d’aujourd’hui et ceux du futur: c’est le paradoxe de l’innovation.
  2. Les besoins de s’intégrer au phénomène de la mondialisation et ceux de répondre à des intérêts locaux: c’est le paradoxe de la globalisation.
  3. Les besoins liés à la mission sociale de l’entreprise vs les impératifs d’être rentable financièrement: c’est le paradoxe des obligations.

Comme leader d’une organisation, vous n’avez pas le choix d’affronter ces paradoxes et ne cherchez pas la solution toute faite, elle n’existe pas. Il faut juste avoir conscience que vous allez vivre continuellement ces situations. Quand les auteurs de l’article du HBR ont demandé à Terri Kelley, CEO de W.L. Gore & Associates (les produits Gore-Tex) comment elle pouvait créer une organisation capable d’intégrer ces paradoxes, voici ce qu’elle a répondu (résumé, traduction libre):

Nous avons créé différentes structures, parce que la structure de management pour l’innovation n’est pas la même que celle pour gérer le quotidien. Ces deux activités requièrent deux états d’esprit (mindset) différents, des compétences différentes, un focus différent, etc. Nous avons mis en place des structures organisationnelles pour gérer les deux et nous nous sommes assurés que chaque équipe comprenait la valeur de la contribution de chacun au bien de l’ensemble. Nous nous attendons à ce que nos leaders valorisent les deux types d’activités et intègrent cette approche à l’intérieur de leurs équipes.

En conclusion, comme je le dis dans nos ATELIERS-COACHING sur les cinq dimensions du management stratégique que nous offrons à des leaders, vous devez apprendre à GÉRER LE PRÉSENT ET LE FUTUR EN MÊME TEMPS.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>